Les sites Conservatoire

Une diversité de sites…


Les milieux gérés sont très variés. Les milieux acides, tourbières et landes, sont principalement localisés dans le Morvan. Les pelouses sèches calcicoles sont surtout disséminées le long de l'axe Dijon/Mâcon, en marge des côtes viticoles, et secondairement sur les vallées de l'Yonne et de la Cure. Les marais alcalins et alluviaux sont majoritairement répartis dans le Châtillonnais et en Puisaye. La Loire, le Doubs, et secondairement la Saône, constituent les principaux axes le long desquels le Conservatoire gère des terrains alluviaux.

Les prairies de fauche en gestion sont dominantes en Bresse et dans le Val de Saône. Au final, les écosystèmes fluviaux et alluviaux constituent la part la plus importante des surfaces gérées.

Mais en nombre de sites, ce sont, de loin, les pelouses calcicoles qui sont largement les plus représentatives puisqu'elles concernent plus d'un site sur trois. Il s'agit là d'une spécificité du Conservatoire bourguignon.

La presque totalité des sites en gestion porte sur des milieux jugés d'intérêt écologique au moins régional.

90% des sites hébergent également des milieux reconnus d'intérêt européen.


… riches mais fragiles

90% de la surface en maîtrise Conservatoire bénéficient d'un statut de protection ou d'inventaire au titre des espèces ou des milieux naturels.

La très grande majorité des sites est rattachée au réseau européen Natura 2000, en raison de la nature et de la qualité des milieux (au titre de la directive "Habitats") ou en raison des populations d'oiseaux hébergées (au titre de la directive "Oiseaux").


Presque tous les sites sont classés en Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique, Floristique (ZNIEFF).


Quelques sites sont inscrits ou classés au titre de leur valeur paysagère ou bénéficient d'une protection par Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APPB).


Enfin, le Conservatoire est gestionnaire de trois des quatre Réserves Naturelles Nationales de Bourgogne : la Réserve Naturelle Nationale du Val de Loire (58), la Réserve Naturelle Nationale de La Truchère Ratenelle (71) et la Réserve Naturelle Nationale du Bois du Parc (89). Le Conservatoire gère également la Réserve Naturelle Régionale de la Loire bourguignonne (58).


Un réseau de partenaires institutionnels


Les sites conventionnés font le plus souvent l'objet d'un partenariat avec des collectivités locales propriétaires de sites, communes ou communautés de communes. Environ 120 communes bourguignonnes sont ainsi concernées par un partenariat avec le Conservatoire.


D'autres structures, notamment des structures privées, publiques ou parapubliques, sont également partenaires du Conservatoire pour travailler en cogestion de sites, comme le Parc naturel régional du Morvan, l'Office National des Forêts, ainsi que des associations de protection de la nature.

Ponctuellement, des personnes privées confient la gestion de leur terrain au Conservatoire au travers d'une convention.

Sélectionnez le(s) zone à afficher