Les autres actions du Conservatoire

Les inventaires de milieux humides

Le premier pas vers la connaissance des milieux humides d’un territoire donné consiste à les recenser : il s’agit d’un inventaire. L’objectif est de les localiser mais également d’évaluer leur état de santé à des fins de préservation de la qualité de la ressource en eau et de la biodiversité.

Ce travail, partagé ensuite aux élus des collectivités, permet d'identifier les milieux humides à préserver en priorité que ce soit par des outils fonciers, réglementaires ou d'aménagement du territoire (exemple: Plans locaux d'urbanisme) et/ou par des travaux de restauration. Certains, dont le patrimoine naturel est exceptionnel, peuvent également être mis en valeur auprès du grand public.

Le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne a inventorié 54 493 hectares de milieux humides.



Cartographie des milieux humides en Bourgogne et localisation des territoires où le Conservatoire a inventorié des milieux humides

La stratégie foncière

Afin de préserver au mieux les milieux humides présentant un fort intérêt écologique, le Conservatoire s’est engagé depuis plusieurs années dans des actions foncières en partenariat avec les Agences de l’eau et les SAFER (Sociétés d'Aménagement Foncier et d'Établissement Rural). Ainsi, le Conservatoire élabore une véritable stratégie sur certains territoires afin d'acquérir ou de conventionner avec des propriétaires privés ou des communes des parcelles de milieux humides. Cela nécessite un long travail d’identification des parcelles à fort intérêt écologique, de recherche des propriétaires, de prise de contacts et de discussions.

Cette démarche a par exemple permis au Conservatoire d'acquérir ou de gérer en accord avec les propriétaires environ 4 nouveaux ha de milieux humides depuis 2014.



Il y a environ 284 195 hectares de milieux humides en Bourgogne (soit 9 % de la surface du territoire bourguignon).



Le plan d'actions

Sur certains territoires, le Conservatoire soutient et porte des plans d’actions en faveur des milieux humides. Cela peut se traduire par la mise en place de mesures agri-environnementales, la restauration de milieux humides, la sensibilisation de propriétaires à l'intérêt patrimonial de leurs parcelles, etc. Ces démarches se font en partenariat avec les acteurs socio-professionnels présents sur les territoires ciblés.



Les suivis de milieux humides


Le Conservatoire participe àdes programmes de suivis des milieux humides mis en place à l'échelle des bassins des Agences de l'eau Loire Bretagne et Rhône-Méditerranée-Corse et intervient sur la partie bourguignonne de ces territoires. Ce travailvise à mettre à disposition des gestionnaires de milieux humides un outil d’évaluation de l'état de santé de ces milieux et de suivi de l'efficacité des travaux de gestion ou restauration mis en œuvre.