Réserve Naturelle Régionale de la Loire Bourguignonne

La Réserve Naturelle Régionale Loire Bourguignonne

Butome en ombelle M. Paris - CENB
Butome en ombelle
M. Paris - CENB

La Réserve Naturelle Régionale Loire Bourguignonne se situe à l’extrême sud-ouest du département de la Nièvre, en Bourgogne-Franche-Comté, et s’étend sur 730 ha en bords de Loire.

Le fleuve, encore actif sur ce secteur, serpente et modèle le paysage de cette vaste plaine alluviale sableuse, érodant, creusant, créant, déstructurant le paysage au fil des crues et des décrues.

Cette dynamique fluviale crée des conditions de vie très particulières pour la biodiversité, notamment pour certaines plantes qui ont dû s’adapter à être tantôt recouvertes par les eaux tantôt sur des sols secs et drainants. La Loire recèle ainsi un patrimoine naturel exceptionnel, que l’Homme a su préserver en maintenant sur les milieux naturels, pourtant hostiles, une activité pastorale traditionnelle et extensive.

La Réserve Naturelle Régionale Loire Bourguignonne doit notamment son classement à la richesse des pelouses endémiques de ses grèves et terrasses sableuses, qui offrent également des paysages variés au fil des saisons. Au printemps, l’Orpin rougeâtre teinte de rouge ces étendues qui prennent en été une allure de «savane» avec le développement de la Fétuque de Loire.

Les boires, les mares temporaires ou permanentes, les prairies plus humides ou encore les fourrés de saules, sont autant de milieux accueillant une multitude d’espèces faunistiques et floristiques dont certaines présentent un fort enjeu patrimonial :

- 88 espèces végétales recensées sur la réserve naturelle sont rares, très rares ou extrêmement rares en Bourgogne-Franche-Comté, comme le Gaillet divariqué ou la Renoncule à pinceau, et 13 sont protégées à l’échelle régionale dont la Piloselle de la Loire, également endémique.

- 22 espèces animales sont protégées à l’échelle nationale. L’été, l’Oedicnème criard, les Sternes naines et pierregarin viennent se reproduire sur les bancs de sables et galets alors que des milliers de Grues cendrées s’arrêtent sur la réserve naturelle pour y passer l’hiver.

La loutre et le castor partagent le fleuve avec le brochet, qui préfère les boires et bras secondaires pour s’y reproduire.

De par l’activité agricole omniprésente sur la réserve naturelle (80 % de sa superficie), le site n’est pratiquement pas accessible au public. Cependant, la rive droite est aménagée d’un sentier de randonnée et d’une vélo-route qui permettent de longer la réserve naturelle et d’apercevoir le dernier fleuve sauvage de France.

Corynephore CENB
Corynephore
CENB
Petit gravelot C. Foutel - CENB
Petit gravelot
C. Foutel - CENB
Piloselle de Loire CENB
Piloselle de Loire
CENB
Sterne pierregarin M. Foucard
Sterne pierregarin
M. Foucard